Sunday, March 11, 2007

(USA) French bashing ordinaire sur CafePress

CafePress un magasin en ligne propose quelques dizaine d'objets anti-francais a la vente.
Drapé derrière une pseudo liberté d'expression ils proposent a la vente ces articles, étrangement pas de Fuck Italia...

- Email pr@cafepress.com and info@cafepress.com.
- Vous pouvez protester a Marc Cowlin at 650-655-3039.
- Ou appeler customer service at 1-877-809-1659.
- Ou remplir le bulletin suivant this form.

Une liste non exhaustive:

http://www.cafepress.com/buy/neutered/-/pv_design_details/pg_1/id_7120840/opt_/fpt_/c_360/

http://www.cafepress.com/frenchdog
http://www.cafepress.com/BurnFrance
http://www.cafepress.com/buy/france/-/pv_design_prod/p_storeid.49954476/pNo_49954476/id_11262777/opt_/pg_/c_/fpt_
http://www.cafepress.com/rightwingstuff/74862
http://www.cafepress.com/pavefrance
http://www.cafepress.com/buy/french/-/pv_design_details/pg_1/id_2151080/opt_/fpt_/c_360/
http://www.cafepress.com/rightwingstuff/282753
http://www.cafepress.com/invadefrance
http://www.cafepress.com/bertosden.11472270
http://www.cafepress.com/bertosden.11560612
http://www.cafepress.com/bertosden.11560927
http://www.cafepress.com/americynical/30141
http://www.cafepress.com/rightwingstuff/717637
http://www.cafepress.com/rightwingstuff/78217
http://www.cafepress.com/rightthings/1378572



On en parle:

SuperFrenchie
Dolce
Leblogdupiou
Loiclemeur
Nath et Stef
WindowToFrance
Des Grenouilles dans la vallee

5 comments:

Dolce said...

Détestable, et c'est pour ça qu'on peut raler, car comme on le dit tous les deux, je n'ai pas trouvé de Fuck Italy ou autres, c'est vraiment de l'anti francais primaire...

Puce said...

Il faut vraiment etre un gros beauf/redneck pour avoir envie de boire son cafe dans un truc comme ca! Je plains ces gens-la!

Stef said...

Merci pour le lien vers notre blog (Nat&Stef). La mobilisation declenchee par Arnaud H fait plaisir a voir. Sans doute va-t-elle avoir un impact sur l'ethique de CafePress.

Transall said...

Bonsoir,

Ce que les américains (ou du moins, soyons objectifs, "certains américains") n'ont toujours pas compris c'est que, vu depuis ce côté ci de l'Atlantique, les gadgets anti-français sont perçus au même titre que les "French fries"... un truc parfaitement ridicule qui en fait rire plus d'un au café du coin, à l'heure de l'apéro.

Au fait, l'auteur des "Freedom fries" est-il toujours en délicatesse avec la justice U.S. ?

Ce brave comique devrait être largement remercié car je peux vous assurer qu'à l'heure du repas de midi, ses âneries ont constitué autant de sujets de discussion qui nous ont rendus hilares. Pour être honnête, l'idée de ne plus associer les frites U.S. à notre belle France me séduit assez car, lorsqu'on voit la "gueule" desdites frites, c'est à faire peur d'en manger. Vraiment rien à voir avec les belles frites blondes de nos contrées, plongées avec amour dans l'huile bouillante.

Ce style de croisade dénote par ailleurs une navrante méconnaissance de la géopolitique mondiale puisque tout un chacun sait que les frites n'ont de français que le nom, et qu'il faut rendre aux Belges ce qui leur appartient, na...

Bref, depuis que De Gaulle a eu la bonne idée de virer nos "amis" américains d'une part, les base de l'Otan d'autre part, dans les années 60 (si ma mémoire ne me fait pas défaut), l'oncle Sam a comme qui dirait une petite dent contre ces pauvres mangeurs de grenouilles inaptes à quoi que ce soit.

Je l'ai déjà écrit par ailleurs sur d'autres blogs, mais je persiste à dire que pour une Nation (Nous) aussi peu importante sur la scène internationale, pourquoi donc tant de haine à notre égard ?... humour, bien entendu, car ici pour tout dire la haine en question on s'en fout gentiment, considérant qu'il est d'autres considérations beaucoup plus importantes en ce bas monde que la vindicte américaine.

Au plus fort de notre joute Onusienne sur les armes de destruction massive, nombre d'américains en guoguette débarquaient chez nous réellement inquiets à l'idée qu'ils puissent se faire lyncher par ces affreux Frenchies, prêts que nous étions soit disant à en découdre avec les cow-boys (ça fait vendre les journaux). Ces mêmes américains rentraient le soir à leur hôtel tout étonnés de n'avoir essuyé aucune attaque, n'avoir reçu aucune tomate ou, pire encore, aucune bouteille de Coca-Cola à travers la figure.

Faut croire que nous sommes tellement fainéants que même frapper sur les citoyens U.S. est au-delà de nos forces !!!

M'enfin, a mon avis ce que l'oncle Sam a du mal à digérer ce sont les 50&nsp;% de part de marché prises par Airbus dans un secteur d'activité que les U.S.A. ont toujours considéré comme stratégique. Ca c'est du concret et quelque chose qui fâche tout rouge le "red neck" de base...

Faut dire qu'on ne manque aucune occasion de leur rappeler que même en ne bossant que 35 H on arrive à avancer, et même très vite... ne serait ce qu'avec le T.G.V. qui est en train (non, non, ce n'est pas un jeu de mots malencontreux) de peaufiner un éventuel nouveau record du monde sur la L.G.V. est (tentative prévue pour mars ou avril prochain). Paraîtrait même que la motrice a déjà officieusement battu son précédent record de 515,3 km/h en roulant à 560 km/h mais chut... faut pas trop s'en vanter.

Tiens, puisqu'on parle technique, c'est pas un F22-Raptor dont les logiciels se sont suicidés récemment en changeant de date ?

Ca c'est du bel exploit technique, un de ceux qui asseoient la crédibilité U.S. et les propos anti-français... mais on va quand même pas être mesquin et le leur rappeler, soyons corrects.

Bref, si je résume, libre à la société ricaine de fourguer tous les gadgets qu'elle veut, cela nous fait un sujet de discussion supplémentaire et la France ne se réveillera pas en deuil demain matin pour autant.

CQFD.

Amitiés,

Didier (photo blog)

Anonymous said...

JE VEUX CETTE TASSE! Ouiiiii quel bon gout il aura mon café!!!