Friday, January 25, 2008

(Misc) Mais qui est Jerome Kerviel, une explication

Une histoire hallucinante, presque incroyable, mais qui est Jérôme Kerviel comment a t’il put faire ca ?

Jerome c’est un trader de Delta One, aucun rapport avec les forces spéciales américaines (Delta Force), Il semblerait que l’apprenti tradeur arbitrait les futures Eurostoxx.

What ?

L’indice Eurostoxx est composé vous le devinez … d’actions, et aussi surprenant que cela puisse paraitre l’indice n’est pas toujours égal a la sommes de ces constituants.
Bien que l’indice soit une valeur des actions qui le constituent, son prix monte si il se trouve plus d’acheteurs que de vendeurs, c’est la ou des arbitragistes comme Jérôme interviennent ! Ils achètent l’indice et vendent l’ensemble des stocks pour cristalliser la différence.

A vrai dire ils font pas Actions vs Indices mais contrat futures contre actions, l’indice eurostoxx en lui même n’existe pas ce qui existe c’est d’hypotetiques futures contrats que l’on s’achète et se vends, et qui permettent de parier sur le niveau du futur a une date précise et donnée.

Imaginez un contrat futur a 100 et que l’indice finisse a 110 le jour de l’expiration du contrat (généralement tous les mois et a date fixe) et bien vous gagnez 10.

Donc le métier de Jerome c’est de vendre le futurs d’acheter les actions et ensuite d’attendre patiemment, attendre que ça parte dans l’autre sens que les stocks montent trop ou que l’indice baisse trop et dans ce cas la il vends les actions et achète l’indice, se retrouve sans aucune pose et cristallise (youpi).

Le seul problème c’est que vu les mouvements plutôt microscopique il faut en faire des milliards des mouvements pour en tirer quelque chose. (mais maintenant Jérôme ça il le sait)

La difficulté c’est que le contrat futur quand il arrive a maturité (qu’il expire a la fin du mois)il disparait et on te donne le cash de la différence, point, si de l’autre coté de la balance tu as toujours tes actions il faut revendre le nouveau contrat futur pour le mois d’apres, et pour éviter de faire ca (attendre la mort du premier et vendre le suivant (et donc risquer de perdre gros)) tu rolls tes futurs donc avant l’expiration tu échanges celui qui va mourir contre le suivant et hop rock and roll c’est reparti pour un mois avec ta super ou très mauvaise position, jusqu’a expiration du contrat …

Contrat qui expire le 3ieme vendredi du mois … ce mois-ci c’était … vendredi 18 …

Et ce jour la, la nouvelle coqueluche des médias, ben il a du oublier de les faire roller…
(dis y a pas un truc qui est entrain de bruler la ? Hum … non je vois pas … attends, j’ai comme le sentiment d’avoir oublié un truc … le gaz ? donner a manger au chien ? une compète de Judo ce week-End ? nan je vois pas …)

Quid de la position du généreux tradeur en herbe ?

Ben y a plus de contrat futur mon bon monsieur, par contre des actions … oullalla a revendre, que l’on a, mon brave … 40 Milliards, une paille la valeur de la capitalisation de la Société Générale.

Et a la seconde ou le contrat futur n’existe plus la moindre variation du marche et pouf je perds 40 Millions d’euros, et +0,02% et hop je gagne 80 Millions d’Euros.
La le type il a du méchamment transpirer.

Surtout que on peut estimer que la star du Desk elle doit faire ça dans les 100 Millions d’Euros, le senior dans les 50 et un junior doit réaliser le reste (moins de 20 Millions), la le Jérôme Kerviel il a intérêt a avoir le pied marin parce que ça va tanguer sévère.

Avec un peu de chance il aurait pu faire gagner des millions a la Societe Generale pour au mieux recevoir un bonus de quelques milliers d’Euros.

Comment cacher une bourde pareil ?

Ben oui une solution doit lui venir a l’esprit lui qui a travaillé au back et middle office faire semblant d’avoir vendu les contrats futurs a des clients factices ! Comme ca en douce le soir sa pose va paraitre équilibre, c’est la que ces précédentes expériences ont du méchamment bien lui servir.

Il devait bien connaitre les procédures,
créer un ticket avec un client qui est désactivé
ou qui est fictif, utiliser les password qu’il avait pour créer de faux clients
(je serais plus étonné si le password est "" pour sa)
peut être même qu'il a la liste des clients qui ont disparus dans un coin d’excel
et qu’il utilise une liste que personne n’a jamais vraiment mis a jour.

C'est la ou on se pose des questions, on le sait le support informatique de Eliot vous le dira, avec des macros excel il est possible d'insérer les contre parties qui lui faisait cruellement défaut ,
Et qui lui permettait dissimuler sa position,
ouais ok mais quand même des clients aussi ? Possible oui, avec le bon accès en tapant la bonne base et la bonne table ça doit être possible.

Imaginer un opération qui inclut un groupe de l'intérieur est irréaliste.
Il y a trop d'intervenant avec trop d'intérêt différents.

Les informaticiens de régie (support) peuvent pas blairer les tradeurs, les tradeurs merci pour eux mais ils sont suffisamment occupé (a pas oublier ce qu'il doivent faire comme dirait Jérôme), les middle office sont frustré de pas être au front, les back office sont a la mine ils savent ce qu'ils doivent faire mais point.

Je schématise mais je dois pas être loin de la vérité.


Voila une solution qui lui permet de gagner du temps très discrètement dans ce réseau interconnecté je fais le magicien et hop un tour +0,1 -0.4 … et bracadabra !

Les poses ont du semblé légitime et aucune instruction de payer ou de recevoir ne parvient au middle back office etc etc…

Mais voila hélas trois fois hélas il existe: le bocal, le département hanté par des vieux (+40 ans)le département procédures et tatillons, ceux qui applique le KYC (Know Your Customer), alors que un de ces contrôleurs s’appretait a partir en Week-end pêche.
Il a du remarquer que un truc clochait un client pas dans la base,
un desaligment de donné ?
un client désactivé car inexistant entrain de racheter des milliards de futurs Eurostoxx,
le type il a du se prendre pour I am a legend entouré par des morts vivants qui achètent joyeusement des contrats futurs.

Et la hop voila c’est fini, Jérôme Kerviel ne sera plus tradeur a la SocGen,les huiles débarquent … (le responsable de la salle ouvre sa porte)

La décision est prise (la seule a prendre) liquider la position, et ce en 2 jours, on arrête le casino trop dangereux, c’est pas supportable, sur une valeur de la taille de la banque.

Et puis il faudra prévenir le publique, on dira génie de l’informatique, finances, perte inexplicable, porté plainte, tribunal, et puis personne comprendra …

Les marches européens partent en baisse spectaculaire …
Résultats 5 Milliards d’Euros de perte. (et la Fed alors il le savait ?)

Quelle histoire … Sale coup quand même pour la banque que l'on considère comme la plus technique du marche, numéro 1 mondial des marches dérivés actions, championne de l’arbitrage risque, ou les porteurs de bicorne sont tellement nombreux qu’on les prends a peine en stage.

Bref au final si effectivement Jérôme a réussi a déjouer la sécurité d’un soft comme Eliot qui a plus de 15 ans d’existence, dommage car maintenant c’est de 5 a 15 ans qu’il risque, pour s’etre maintenu illégalement sur un système informatique.

Bref Jérôme Kerviel courage, c’est que de l’argent…

Un très bon post sur le sujet.

A lire letemps.ch un journal suisse qui a écrit beaucoup de choses sensé sur le sujet

A voir le CV de Jerome Kerviel

Tiens et si Equity and derivatives étaient au courant bien avant ?
Damned faut que je re-ecrive mon post ! Ca change tout...

2 comments:

Pedro said...

Je ne vois pas comment il a pu avoir une pose de plusieurs milliard sans que personne ne s'en rende compte.

Jean-Philippe said...

@Pedro,
tu trouves que son book est trop élevé ?
Bof, Il fait de l'arbitrage ne gagne que sur les Delta, Il faut mouliner pour dégager quelque chose.
Les 40 Milliards ils sont sensés être compensé par un contrat futur, c'est une ligne en gros, rien de trop choquant pour le middle qui a même pas du broncher.
C'est le contrôle de KYC qui a du le chopper.